15 °C

Faire un don à MÉTÉOrange


MÉTÉOrange est un site gratuit à vocation publique. Afin de pouvoir maintenir le matériel en état de fonctionnement et de faire évoluer les possibilités du site, je fais appel à ses visiteurs pour participer au financement de ce projet. En faisant un don à MÉTÉOrange, vous contribuez à son développement.

Différentes solutions de don vous sont proposées plus bas. Avec votre autorisation, votre nom ainsi que le montant de votre don paraîtront dans un encadré sur cette page.

2009-2010-2011-2012-2013-2014-2015

2016 (23 mai)
Patrick Ryan 20 €
Karine Cottin 30 €
Publicité 12,34 €
Encaissement 62,34 €
Report 2015 -27,26 €
Charges annuelles fixes - 150 €
Résultat net - 114,92 €

Apport personnel depuis 2009 : 1062,71 euros.

Avantage aux donateurs : un accès illimité aux données de la foudre et aux archives, ainsi qu’un système d’alerte d’orage personnalisé (via SMS [à vos frais], courriel, ou appel de script par adresse avec variables personnalisables [distance de la foudre, nbr d’impacts, etc.]). Les publicités sont également supprimées du site. Un don de 5 euros minimum est requis.

Préférez toujours un chèque à un don PayPal : les frais sont importants (> 3,5 %) et sont perdus pour nous.

Virement


RIB : 10278 06513 00020498101 60
IBAN : FR76 1027 8065 1300 0204 9810 160 (BIC CMCIFR2A)
Titulaire : Florian-Pierre Zanardi

Si votre don ≤ 5 euros, préférez un chèque. Les frais PayPal sont importants.

Évolutions possibles de la station

Réclamer une aide, qui plus est financière, mais pour quoi faire ? C'est là une question bien légitime. La station qui alimente MÉTÉOrange a des possibilités évolutives étonnantes.

3 euros par visiteur et par an permettraient au site d'implanter une nouveauté par an !

Voici ce que votre aide me permettrait d'installer sur le site.

Évolutions :

  • Une webcam externe avec vision nocturne infrarouge. Cette webcam permettrait d'avoir une vidéo en temps réel du ciel d'Orange, d'excellente qualité (de type Axis). Malheureusement, ce matériel coûte extrêmement cher. Coût : 600 euros.

  • Un capteur UV. Comme son nom l'indique, le capteur UV nous renseigne sur le rayonnement UV à un instant i. Pour le moment, nous avons recours à une simulation pour l'afficher sur la page d'accueil. Coût : 250 euros.

  • Station complémentaire humidité/température du sol (15 et 50 cm). Utile pour savoir à quel moment arroser (à 50 cm, les données sont valides pour l'ensemble de la ville). Coût : 200 euros.


Tiers :

  • Entretien continu des différents appareils de la station, achat des licences de logiciel, mise à niveau des appareils informatiques, remplacement des éléments défectueux, frais d'hébergement et de nom de domaine. Coût annuel : 150 euros.

Voici à quoi votre aide servira. Vous aurez également compris que je ne compte pas vraiment m'enrichir grâce à votre aide : si tel avait été le cas, j'aurais bien mal choisi mon filon...


Améliorations et remplacements effectués :

  • En 2011, ajout d'un réchauffeur pour le pluviomètre permettant de prendre en compte les chutes de neige.

  • En 2012, remplacement de l'anémomètre, qui a été endommagé par le gel.

  • En 2012, ajout d'un trépied pour l'ISS, autorisant une meilleure disposition de la station sur le site de prise de données.

  • En 2013 (mars), la station a subi de nombreux incidents. Tout d'abord, des points de rouille dus à un vieillissement du matériel ont provoqué une panne généralisée de la station pendant plusieurs semaines. La carte électronique de la station (ISS) a dû être remplacée. Enfin, un problème avec OVH nous a obligés à changer d'hébergeur (maintenant Gandi). Ces deux incidents ont engendré des dépenses importantes en temps de travail, mais aussi en finance. L'hébergeur actuel, de meilleure qualité, coûte en revanche un tiers plus que le précédent.

  • En juillet 2013, la station se dote d’un détecteur de foudre (System RED) et rejoint le réseau allemand Blitzortung. Le détecteur est de conception artisanale, réalisé par Bruno Gloaguen (www.meteo-shopping.fr), que je remercie pour la qualité de son montage. Vous pouvez obtenir plus d’informations sur la page « À propos » du détecteur.

  • En octobre 2013, un éclair puissant tombe aux environs immédiats de l’installation. Une surtension dans le réseau téléphone brûle le système internet, un ordinateur personnel, et le détecteur de foudre. Heureusement, la station n’est reliée à rien (alimentation sur pile, transmission sans fils). La station s’arrête pendant une semaine, le travail de repérage de la panne est long, et les frais, pour la station, conséquents : une carte électronique doit être changée (75 euros), ainsi qu’une alimentation à titre préventif.

  • mars 2014 : le soutien et la générosité incroyables des visiteurs n’ont pas failli, et le site se porte très bien en ce début d’année. Les finances sont très raisonnablement déficitaires, malgré les lourdes dépenses engagées l’année dernière. Le budget destiné aux améliorations matérielles sera faible ; on préfère stabiliser les dépenses pour pouvoir investir dans d’autres équipements ou services les années suivantes. Toutefois, j’ai trouvé raisonnable d’équiper le détecteur de foudre d’un module complémentaire (AS3935) permettant de recevoir des informations au niveau local (concrètement, des alertes de proximité apparaîtront sur le site [au kilomètre près], avertissant ainsi les visiteurs d’un orage imminent).

  • En septembre 2014, pour la deuxième année consécutive, un éclair tombé dans les environs de la station a engendré une surtension dans le circuit électrique. Cette surtension n'ayant pu être absorbée par le serveur de la station, la carte mère de l'appareil a brûlé. Pour pallier toute future panne électrique, nous avons investi parallèlement dans un onduleur (APC Back-UPS Pro 900 VA). Le nouveau serveur est une Nucleus mini (materiel.net).

Encore merci !